Loin de Garbo

Octobre, un double événement

Un livre-disque et un spectacle musical !

Le 18 octobre sortira le livre-CD, écrit avec mon ami clarinettiste et compositeur Alexis Ciesla, sous la demande et l’impulsion du bouillonnant Collectif de l’Autre Moitié (après l’aventure Halb, il nous tardait de recommencer un projet tous ensemble, avec les éditions des Braques – Victorie-Braques), illustré par la magnifique Natali Fortier et raconté par le grand Jean-Pierre Darroussin.

© illustration Natali Fortier – éditions des Braques 2018

Loin de Garbo, c’est aussi un spectacle musical jeune public, mis en scène par Charlotte Prost et mis en lumières par Jérémy Ravoux, que le Collectif de l’Autre Moitié présentera dans toute la France à partir de la saison 2018-2019 (coproduction/diffusion : Victorie Music).

Les premières représentations auront lieu les 16 et 17 octobre à 19h, à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne (ENM), salle A. Duhamel,
46 cours de la République, 69100 Villeurbanne
Entrée libre mais réservation indispensable au 04 78 68 98 27.

© Photo : Clément Vallery

L’histoire de Loin de Garbo :

Loin de Garbo raconte l’exil et la vie d’un jeune couple fuyant la montée de la dictature, Greta et Darius, leur bébé Milo, et un Oncle-Racine muet vêtu d’un étrange manteau, qui ne parle que grâce à sa contrebasse.
On suit leurs péripéties et la transformation de leur quotidien au fil du temps – le temps d’une vie humaine -, entre un petit coin d’Europe de l’Est et un supposé Eldorado, où tout reste à découvrir et réinventer.
Le conte amène à s’interroger sur l’exil, le métissage culturel et la transmission.

Plus de détails sur le spectacle et un oeil en coulisses sur la page FB du Collectif de l’Autre Moitié.

Info spectacle : www.victorie-music.com

Tous les bruits du monde

Nouvelle parution

Un roman aux éditions Milan

“Tu le tues ou je te tue”, avait dit le vieux Fernando Mancini à sa fille. Une âme chétive aurait sans doute ajouté une troisième alternative, la fuite. Mais toute fuite était inutile et Graziella n’était pas faite de ce bois-là.

Calabre, 1905. Sous la chaleur écrasante, Graziella, 17 ans, attend l’homme qui l’a séduite, puis abandonnée pour en épouser une autre. Dans son ventre, leur enfant. Dans sa main, un revolver. Et, tout autour, les bruits du monde qui vont bouleverser leur destin…

À découvrir ici, une interview vidéo par Sara Boudjoghra, aux éditions Milan (juillet 2018)